Garde-corps en verre pour terrasse : comment épouser le design à la sécurité ?

Vous avez une demeure bien située avec une vue absolument magnifique ? Vous voulez donner à votre résidence une touche moderne et éblouissante sans pour autant mettre en péril votre sécurité ? Il est bien possible d’allier ces alternatives et d’éviter ainsi des compromis : les garde-corps en verre sont votre solution. On vous dit tout à ce propos dans la suite.

Pourquoi utiliser un garde-corps en verre ?

Le garde-corps, encore appelé balustrade ou rambarde, est une barrière de protection qu’on érige pour sécuriser l’extrémité d’un balcon, une véranda, un escalier, une piscine, etc. L’utilisation du verre comme matériau apporte un design très apprécié. La transparence du verre donne l’illusion que la pièce est bien plus étendue qu’elle ne l’est en réalité. De plus, le verre comme matériau principal d’un garde-corps constitue une barrière efficace contre les vents forts. Il laisse également pénétrer la lumière, ce qui illumine davantage la pièce.

Le verre est-il assez solide pour une telle protection ?

D’aucuns diront qu’un verre, c’est fragile : un petit choc et on compte les morceaux par milliers. En fait, les verres utilisés pour les garde-corps sont d’une solidité qui a fait ses preuves. On relève trois types de verre couramment exploités : le verre trempé, le verre feuilleté et le verre feuilleté trempé. Le verre trempé est certes solide, mais n’est pas à l’épreuve de chocs particulièrement violents. Il serait parfait au rez-de-chaussée ou pour clôturer une piscine. Ensuite, le verre feuilleté est doté d’une feuille PVB assez efficace contre les chocs. C’est le plus couramment utilisé. Quant au verre feuilleté trempé, c’est la crème de la crème. Au moins six fois plus solide que le précédent, il est ce qui convient le mieux lorsqu’on ne veut prendre aucun risque.

Différents types de garde-corps en verre 

Il existe principalement trois types de garde-corps en verre :

  • Le garde-corps en verre associé à l’aluminium ;
  • Le garde-corps en verre associé à de l’inox ;
  • Le garde-corps tout en verre.

Le premier type n’est pas très onéreux et ne nécessite pas beaucoup d’entretien. En effet, l’aluminium est résistant, pas très lourd et ne se rouille pas. Le deuxième type est beaucoup plus charmant, mais nécessite un entretien régulier. Souvent associé au verre feuilleté, il est parfait pour un balcon ou une terrasse. De nombreuses structures comme https://www.railingsdesign.com/15-garde-corps-verre-terrasse disposent ce type de garde-corps. Quant au dernier, il séduit le regard. On a l’impression que le verre sort du sol. Il est sobre, élégant, discret et fascine aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur.

Que dit la loi à propos des garde-corps en verre ?

La construction et l’installation d’un garde-corps en verre doivent répondre à certains standards. En effet, il s’agit plus précisément de normes et règlementations définies par le Code de la Construction et de l’Habitation et la norme NF P01-013.

  • Article R* 111-15 du Code de la Construction et de l’Habitation : Cet article stipule dans son premier alinéa que les fenêtres qui ne sont pas au rez-de-chaussée, situées à moins de 90 cm du plancher et qui ne donnent pas sur une terrasse doivent disposer d’un élément de protection d’une hauteur minimale d’un mètre. Il précise dans son second alinéa que les garde-corps doivent s’élever au minimum jusqu’à un mètre à moins qu’ils possèdent 50 cm d’épaisseur. Dans ce dernier cas, ils peuvent être moins élevés, mais pas en dessous de 80 cm.
  • Norme NF P01-013 : Cette norme oblige les garde-corps à pouvoir encaisser une pression d’au moins 60 N/m chez les particuliers et d’au moins 100 N/m dans les endroits ouverts au public.

Vous constatez donc que la fabrication des garde-corps en verre suit des normes reconnues et mondialement attestées. Faites donc de contacter l’artisan requis pour ce travail afin de concrétiser votre désir de rehausser le standing de votre terr

asse.