Les conseils pour une rénovation énergétique réussie de votre maison

Les bâtiments qui servent d’habitation sont responsables de près de 30 % de la consommation énergétique finale en France. Il convient donc d’agencer son logement de manière à limiter les dépenses en énergie et l’impact environnemental.

Mais cela s’inscrit aussi dans une démarche d’amélioration de votre confort au quotidien, tout en valorisant votre patrimoine et en réduisant vos factures en énergie. Pour ce faire, il est nécessaire de réaliser quelques travaux de rénovation. Retrouvez quelques conseils en vue d’une rénovation énergétique réussie de votre maison.

Réaliser l’étude de votre installation de chauffage

Dans votre démarche de rénovation énergétique, portez une attention particulière à vos installations de chauffage et d’eau chaude sanitaire. Il importe d’en faire l’analyse dans les détails, de votre usage du système au nombre de personnes qui y ont recours, etc. La plupart des appareils de chauffage installés dans les foyers sont encore issus de l’ancienne génération. Ceux-ci n’offrent pas un rendement énergétique optimal et ne procurent pas toujours le confort thermique souhaité.

Il importe ainsi d’y remédier en vous penchant sur les modèles de chauffage les plus récents qui assurent une aide economie energie. En effet, ceux-ci offrent des performances accrues en termes de confort d’usage et de gestion d’énergie. Mais votre choix doit dépendre de vos besoins spécifiques. Les modèles utilisant les énergies renouvelables (bois, solaire, géothermie, etc.) ont de plus en plus d’adeptes dans la mesure où ils sont plus respectueux de l’environnement.

Privilégier l’isolation de la toiture et des combles

Pour éviter les déperditions d’énergie, l’isolation du toit doit constituer une priorité dans le cadre de travaux de rénovation énergétique. En effet, 30 % de l’énergie au sein d’un logement s’envole par le toit si celui-ci est mal isolé. Mais comment parvenir à une isolation optimale des combles et de la toiture ? Choisissez la bonne épaisseur et la nature adéquate de l’isolant. Ce choix dépend des caractéristiques de votre habitation, mais aussi de sa localisation géographique.

Pour avoir une idée précise sur le sujet, il convient de recourir aux services d’un professionnel. Ce dernier saura vous conseiller sur le parfait accord entre isolation sous rampants (via l’installation de panneaux isolants sous les pentes), isolation des combles (via la projection d’isolant en vrac sous les pentes ou la pose d’isolant sur le plancher des combles) et isolation par l’extérieur du toit (via l’installation de panneaux isolants entre la charpente et le toit). 

Procéder à l’isolation des murs et des fenêtres

L’isolation des murs vous évite 20 % des déperditions en énergie dans votre maison. Pour ce faire, procéder par l’intérieur constitue la solution la plus recourue. Mais l’isolation par l’extérieur est de plus en plus courante et constitue la solution la plus adaptée pour une isolation uniforme et efficace. Elle s’installe au cours de travaux de rénovation de façade et évite la réduction de votre espace habitable. En plus, l’ITE est conseillée pour éviter les ponts thermiques. Il est à noter que la réalisation de l’isolation par l’extérieur des murs doit être faite par un professionnel du métier. Enfin, il faut aussi considérer vos ouvrantes. Leur étanchéité assure en partie la qualité de l’isolation de votre maison. Pensez donc à améliorer vos fenêtres en veillant à choisir un double ou triple vitrage, des châssis plus modernes,

etc.