Tout savoir sur l’achat d’un bien immobilier en France

Vous envisagez de déménager dans quelconque région française ? Vous avez certainement déjà jeté un coup d’œil dans les vitrines des agents immobiliers ou en ligne sur les propriétés françaises à vendre. Cependant, il est toujours utile de connaître avant tout, les particularités du marché immobilier français. Voici ce que vous devez savoir avant d’acheter une propriété en France.

Les prix de l’immobilier français

Acheter une propriété en France peut être tentant. En effet, Vous avez tendance à en avoir beaucoup plus pour votre argent que dans d’autres pays. La France est l’un des principaux marchés immobiliers performants d’Europe. Et elle continue d’attirer les investisseurs internationaux, avec une croissance des prix stable en glissement annuel.

Les prix de l’immobilier français ont relativement bien fait face à la crise économique mondiale. Jusqu’à présent, les prix sont restés stables, même si le niveau des transactions a légèrement baissé. 42% des banques ont signalé une baisse des demandes de prêts en février 2018. Dans certains pays voisins comme l’Espagne et les Pays-Bas, les prix de l’immobilier ont en revanche chuté de plus de 20 % et 40 % respectivement.

Au dernier trimestre 2017, les prix ont augmenté de 3,3 % en glissement annuel. Les appartements plus anciens étaient placée en en tête avec une croissance de 4,5 %. Les plus fortes hausses ont été enregistrées à Paris. Quant aux propriétés secondaires, les prix des ont augmenté de 5,1 % et de 8,6 % en glissement annuel.

Processus d’achat d’une propriété

Que vous souhaitiez acheter un chalet de ski d’hiver dans les Alpes françaises, une villa de luxe à Cannes, un appartement en ville à Paris ou une maison de campagne ou une entreprise viticole, la France a de quoi satisfaire tous vos besoins.

Une fois que vous aurez décidé de la région, vous devrez contacter les agences immobilières locales ou travailler avec un courtier.

En France, faire une offre sur une propriété se fait généralement par écrit. L’offre écrite est ensuite présentée au propriétaire afin qu’il puisse l’étudier et y répondre.

Veillez toutefois à ce que la proposition que vous signez comporte une clause stipulant que “cette offre est soumise à la signature d’un compromis de vente officiel”. Faute de quoi vous pourriez vous engager trop tôt sur l’achat.

Signature du contrat de vente

Lorsqu’une offre est acceptée, le vendeur et l’acheteur signent un contrat initial appelé « Compromis de Vente ». Il s’agit d’un document juridiquement contraignant indiquant les détails de la propriété et de la vente.

Après la signature du compromis de vente, il y a un délai de réflexion de 7 jours pendant lequel l’acheteur a la possibilité de se retirer. Cela, sans aucune pénalité ou crainte de perdre son dépôt. Un acompte d’environ 5 % à10 % est généralement exigé. Passé le délai de rétractation, l’acheteur perdra ce dépôt s’il se retire de la vente.

Ce processus prend environ 3 mois et est effectué par un notaire.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *